La Communication Animale : Introduction globale

"Le jour où l'on comprendra qu'une pensée sans langage existe chez les animaux, nous mourrons de honte de les avoir enfermés dans des zoos et de les avoir humiliés par nos rires"

Boris Cyrulnik

 

 

La Communication Animale est de plus en plus populaire chez les amoureux des animaux, pour autant, tout le monde ne saisit pas forcément ce qui se cache derrière ce terme.

Ce type d'interactions avec les animaux est un formidable outil pour rétablir avec eux un dialogue qui est rompu depuis bon nombre d'années. Cela peut sembler être un simple divertissement, comme je l'ai considéré au début, mais en fait, cela tient plus à la réalisation d'un rêve d'enfant. Au fur et à mesure des expériences, j'ai constaté que, bien plus qu'un outil, la Communication Animale est en réalité une véritable passerelle vers le Monde Animal. Elle a opéré en moi une révolution spirituelle impressionnante, partant d'une simple espérance qui a été plus forte que les doutes.

 "Et si les animaux pouvaient parler ..." 

 

 

Qu’est-ce que la Communication Animale ?

 

 

Nous sommes tous capables de faire de la communication animale, et bien souvent nous le faisons sans le conscientiser. Nous ne connaissons encore qu’une infime partie des capacités de notre cerveau, et celui-ci effectue des actions de façon instinctive, sans que nous le maîtrisions. L’article suivant va vous permettre de comprendre les mécanismes et le fonctionnement de la communication animale afin de clarifier ce qui peut sembler mystique, et qui est en réalité logique.

 

 

La communication de façon générale est un acte complexe qui nous permet d’être en relation avec l’autre, dans un dialogue empathique s’il est bien mené. Une communication réalisée de cette façon est synonyme d’échange et d’évolution, l’autre étant un miroir nous renvoyant à notre propre être profond, et ouvrant donc une porte vers l’infini et l’essence pure de notre être.

 

 

La communication animale, pour résumer, est l'ensemble des échanges d'informations entre différents individus depuis leur émission jusqu'à leur réception. Le monde biologique est rempli d'odeurs de sons, de mouvements et de signaux  électriques par lesquels les animaux interagissent dans différents contextes, en utilisant leurs sens. A l’instar de la communication entre les animaux, les humains communiquent également par le biais de la communication non verbale, qui représente 90% des échanges, ce dont nous n’avons, la plupart du temps, pas conscience.

Nous utilisons nos cinq sens pour percevoir le monde, et nos cerveaux échangent des informations passant par des ondes  pour communiquer, tout comme le font les animaux. La communication animale est donc accessible à tous, pour peu que l’on prenne conscience de ces processus, et que l’on sache les mettre en place de façon volontaire.

 

 

Comment la communication animale est-elle possible?

 

L’explication de la communication animale est tout simplement une histoire d’ondes. L’expression « être sur la même longueur d’ondes » prend ici tout son sens. En effet, la communication animale passe par le cerveau, allant de celui de l’humain à celui de l’animal, permettant ainsi un échange de données. Les activités électriques cérébrales rythmiques sont classées selon leur fréquence :

- Les ondes  Alpha : fréquences comprises entre 8.5 et 12 Hz.

- Les ondes Beta : correspond aux fréquences supérieures à 12 Hz.

 

Les humains ont un fonctionnement naturel sur les ondes Beta, ce qui correspond à une activité cérébrale en période de concentration leur permettant d’effectuer un travail efficace, d’être réactif à tous les stimulis externes et de réagir rapidement en conséquence.

 

 Les animaux, eux, sont naturellement alignés sur des ondes Alpha, ce qui correspond chez l’humain à l’état de méditation, de sommeil, à l’état de rêve éveillé ou plus généralement à un état de conscience apaisé,. Les animaux peuvent toutefois passer en ondes Beta en cas de période de stress (attaque d’un prédateur, situation inquiétante etc ..). Les ondes se communiquent d’humain à animal, et c’est donc pour cela que nous devons bien choisir nos moments pour être avec nos animaux.

 

En effet, s’ils nous apaisent (avez-vous déjà remarqué combien il est plaisant d’aller se détendre auprès de son animal après une journée difficile ? Nous nous sentons tout de suite plus calme, et plus apaisé), nous pouvons, à l’inverse les stresser.

Pour effectuer une communication animale, il suffit donc d’être « sur la même longueur d’onde » que l’animal, et les deux espèces parviennent ainsi à échanger des informations.

 

Il faut préciser également que notre cerveau est divisé en deux parties : le cerveau droit et le cerveau gauche. Le droit est davantage « féminin » et correspond à l’intuition, la création, l’imagination et l’empathie. Le cerveau gauche est la partie « masculine » du cerveau et est attribuée à la réflexion, la logique, l’analyse, la distanciation, l’observation et le détachement.

 

Sans jugement de valeur, nous devons être capable, pour effectuer une communication animale, d’utiliser les deux parties de notre cerveau, pour optimiser au mieux nos capacités et obtenir un échange objectif, constructif, mais empathique avec l’animal.  Encore une fois, il s'agit non pas d'une analyse scientifique, mais plutôt d'une façon de considérer notre fonctionnement : trouver l'équilibre entre l'intuition et le raisonnement.

 

 

Oui mais, COMMENT pouvons-nous comprendre des animaux n’ayant pas le langage et vice-versa ?

N’est-ce pas de l’anthropomorphisme ?

 

Il ne s’agit pas de dire que les animaux sont capables de parler notre langage puisque ce n’est pas le cas. En revanche, nous pouvons parler le leur puisqu’il s’agit d’une communication que nous pratiquons également de façon instinctive et pouvons mettre en place facilement, après s’être quelque peu entraîné à la manier pour en acquérir les subtilités. Une communication ANIMALE concerne, comme son nom l’indique, tout ce qui est de l’ordre des perceptions : il s’agit alors de percevoir le monde comme le ferait un animal, pour communiquer au mieux avec lui.

Il s’agit alors ici d’utiliser nos sens, et ce en pleine conscience, chose que la société actuelle nous a formatés à laisser de côté. En cela, faire de la communication animale nécessite en travail préparatoire de se retrouver soi, et de renouer un contact avec son corps.

 

Comment recevons et transmettons-nous les informations ?

 

L’idée est de recréer un univers sensoriel le plus riche possible, lorsque nous envoyons des informations, ceci afin d’être le plus précis et clair possible lors de la communication. Plus nous utilisons des sens variés, meilleure sera la qualité de l’échange.

Remarque : Il y a des sens plus faciles à utiliser que d’autres, qui sont variables selon les individus humains et animaux. Il n’est donc pas grave de ne pas réussir à communiquer via un des canaux d’informations possibles.

 

Il y a plusieurs catégories de réception d’informations :

- les informations visuelles : nous allons envoyer ou recevoir une image mentale, comme si nous avions une photo en tête.

- les informations auditives : nous recevons ou émettons des sons, des bruits.

- Les informations kinesthésiques : ce sont les sensations que nous percevons dans notre corps lors de la communication animale.

- Les informations olfactives : nous sentons des odeurs, les respirons comme si nous étions face à quelque chose de réel.

- Les informations gustatives : nous avons en bouche le goût des objets/aliments que nous envoie l’animal.

 

Toutefois, l’homme et l’animal ont une base d’informations qui peut différer sur certains points. Un animal n’aura pas les mêmes références qu’un humain : il ne comprendra pas si on lui parle de concepts purement humains. Mais la communication reste possible car nos cerveaux « traduisent » de façon instantanée les informations reçues et émises, en les adaptant aux références connues de l’un et de l’autre.

 

 

Quid de la Communication Animale via photo ?

 

De nombreux communicateurs proposent une interaction avec un animal en ayant uniquement vu une photo de lui. Beaucoup de personnes restent dubitatives quant à la possibilité d’effectuer ce type d’interactions sans jamais avoir vu l’animal. 
A nouveau, il s'agit de cette histoire de longueur d'ondes. Effectivement, les ondes voyagent dans l'air, comme le font celles d'une radio. Nous pouvons capter la radio même en étant loin de sa station d'émission (parfois, nécessitant quelques ajustements). Il en est de même pour les communications avec nos animaux.

Il existe également l'hypothèse des champs morphogénétiques, développée par Rupert Sheldrake. Les champs de pensées sont organisés selon un système holographique, qui permet aux informations de circuler par la pensée à travers un réseau que l’on appelle les champs morphogénétiques. Pour faire simple, ces champs regroupent l’essence et la mémoire commune des individus, ce qui nous permet d’accéder à des informations universelles. Ces champs morphogénétiques se sont pas constitués de matière. Cependant, il s'agit d'un concept n'étant pas scientifiquement validé.  (La question est, bien entendu, à creuser davantage pour ceux qui seraient intéressés). 

 

Ouverture : Réflexion autour de la communication animale 

J'ai longtemps utilisé le terme communément admis lorsqu'on parle de ce type de connexions que l'on pratique avec les animaux, à savoir la Communication Animale.
Toutefois, une personne m'a un jour fait remarquer que cela signifiait au fond que si on ne pratiquait pas ce type de connexions, alors ça voulait dire que l'on ne communiquait pas avec nos animaux! Et il se trouve qu'elle a tout à fait raison... Le fait d'utiliser ce terme est finalement réducteur, puisqu'il existe énormément de façon différentes de communiquer avec nos animaux, dont celle-ci fait partie, et ce n'est pas la seule! Je n'ai pas encore de terme "juste" et plus adapté qui me vient à l'esprit, peut être qu'un jour je trouverai celui qui me convient. En attendant, je vous invite à garder à l'esprit cette réflexion.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Carole (vendredi, 18 mars 2016 20:17)

    Super articlehttp://fabriquersayourte.fr/fabrication-yourte/http://fabriquersayourte.fr/fabrication-yourte/http://fabriquersayourte.fr/fabrication-yourte/http://fabriquersayourte.fr/fabrication-yourte/